Paris La Défense présente le Parc

(1) La nature s’installe dans la perspective de Paris La Défense
L’un des plus grands parcs sur dalle de France



La végétalisation de l’Esplanade est un des symboles de notre stratégie. Elle concrétise notre détermination à transformer durablement et visiblement le quartier d’affaires.
Le Parc va diversifier les usages quotidiens des salariés et habitants, tout en diversifiant profondément
le paysage urbain de l’Esplanade de La Défense. Les modes de vie et de travail ont changé depuis la création du quartier d’affaires dans les années 60. Le Parc, c’est aussi un espace public de 5 hectares végétalisé au cœur de la plus grande dalle piétonne de France. Cet espace vert va participer à la lutte contre les îlots de chaleur, souvent problématiques dans nos univers très urbanisés. Cette séquence réinventée préfigure du futur que nous imaginons pour La Défense : un quartier d’affaires résilient, relevant les défis environnementaux, pour mieux préserver ses usagers. L’objectif fixé est de faire de La Défense le premier quartier d’affaires post-carbone de dimension mondiale.
Georges Siffredi, Président de Paris La Défense et du Département des Hauts-de-Seine

La nature s’installe dans la perspective de Paris La Défense  

Avec de grands projets qui redéfinissent l’identité du territoire, la transformation et la végétalisation des espaces publics de Paris La Défense est bien enclenchée. En toile de fond, à travers sa raison d’être, Paris La Défense s’oriente vers un futur décarboné et s’engage à diviser par deux ses émissions de gaz à effet de serre. Nouveau cap pour le territoire : devenir le premier quartier postcarbone au monde, en redonnant notamment toute sa place au végétal. Avec l’un des plus grands parcs sur dalle en France, Paris La Défense va conforter son statut de site exceptionnel, de manière inattendue, en rompant avec l’image qui lui était initialement associée. Le quartier va accueillir un ensemble uni et de grande envergure, vivant au rythme des saisons et des envies de chacun.

Le Parc, conçu par un groupement emmené par l’architecte-paysagiste Michel Desvigne, en lien avec Paris La Défense, les villes de Courbevoie et Puteaux, va transformer l’Esplanade historique, encore relativement minérale, en un espace public exceptionnel : 5 hectares de parc urbain, entre les bassins Agam et Takis. Espace vert en plein cœur du territoire, lieu de détente, de passages et de rencontres, le Parc reconfigure en profondeur la physionomie de Paris La Défense, et offre une place privilégiée à la nature, tout en favorisant la biodiversité. Alors que les insectes et les oiseaux vont trouver refuge dans les haies et les arbustes, les zones ombragées participeront à la réduction des îlots de chaleur, notamment pendant la période estivale, dans un espace urbain très marqué par sa minéralité.

Du côté de la Place de La Défense, l’élargissement de la grande pelouse et l’implantation d’arbres et d’essences autour des œuvres de Miró et de Calder prolongent la respiration verte incarnée par le Parc.

Une nouvelle raison d'être

Face à l’urgence climatique, Paris La Défense fait le choix de bâtir un nouveau modèle d’attractivité et de compétitivité, qui prend en compte l’enjeu environnemental dans tous les domaines d’action.
Au moment où la reproduction des mécanismes du passé porte un risque d’impasse écologique, sociale et financière de plus en plus tangible, Paris La Défense s’engage pour expérimenter et rendre possibles de nouveaux modes de vie, de travail, de fabrique de la ville, et devenir ainsi le premier quartier d’affaires postcarbone de dimension mondiale.
10 objectifs ont été pris pour mettre en œuvre les engagements de Paris La Défense dont la création du Parc, en végétalisant copieusement l'Esplanade.

 
Depuis 2019, plus de 10 000 d'espaces verts sont venus s'ajouter au paysage de Paris La Défense, portant à 37 hectares les zones végétalisées.
Aujourd'hui, 35 % de l'espace piétonnier du quartier est végétalisé.
Demain, le grand parc central portera cette part du végétal à 60 % de l'esplanade.
 
L’un des plus grands parcs sur dalle de France  

Le concept architectural et les intentions paysagères

Le Parc, c’est une promesse faite à tous ses usagers : habitants, salariés, commerçants, étudiants, touristes... Celle d’un meilleur cadre de vie, d’une biodiversité renforcée et d’un confort urbain amélioré grâce à de nouveaux lieux de convivialité et de partage, une végétalisation accrue du site, et l’accompagnement de nouveaux usages récréatifs ou sportifs. Le projet du Parc vise également à contrer les îlots de chaleur et déminéraliser les sols, afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique.

L’ensemble aura deux visages : l'un, classique, qui prolonge le tracé historique créé par André Le Nôtre, le second, agrémenté de séquences plus naturalistes et contemporaines.

La composition paysagère du parc

En alternant places et promenades végétalisées, le Parc transforme l’Esplanade de La Défense en un vaste parc sur dalle. Dans la perspective de l’axe historique imaginé par Le Nôtre, il répond à une première séquence de jardins emblématiques, à l’image des jardins des Tuileries.
La structure du Parc présente un ordre régulier d’une grande cohérence, inspiré des jardins classiques. Ses principes paysagers sont :

  • l’introduction généreuse d’une diversité végétale nouvelle sur la dalle,
  • un socle sculpté par une composition végétale dense, avec des strates relativement basses : des arbustes d'une hauteur maximale de 1,10 m,
  • une pelouse qui s’installe dans la perspective, et dont chaque carré devient le support flexible de pratiques ludiques et récréatives,
  • l’introduction d’une strate arbustive intermédiaire et de carrés fleuris, qui répondent à la fois à des objectifs écologiques et de confort d’usage,
  • une préservation du patrimoine arboré actuel complétée par la plantation de petits arbres, pour amplifier la présence des existants, la quête d’associations botaniques aux qualités esthétiques et biologiques : textures, couleurs, complémentarité des espèces,
  • la conservation des allées de platanes existantes, une réorganisation du sous-bois ombragé actuel, en correspondance de l’espace central.

Notre dessin suit divers objectifs, dont la création de lieux équipés aux échelles appropriées, pour répondre aux besoins des travailleurs, des promeneurs, des habitants. Les séquences paysagères introduites facilitent l'articulation harmonieuse des espaces d'usages variés, intenses ou apaisés. Michel Desvigne

Une eau fédératrice

Un dispositif de fontainerie et de bassins visant à animer et accroître le confort du parc en période estivale est à l’étude. Des pièces d’eau et des bassins successifs apporteront de la fraîcheur, prolongeant le récit entre les fontaines Agam et Takis.

 

Objectifs programmatiques : Les ambitions de Paris La Défense

  • Un Parc nature : grâce à un travail de végétalisation accrue, avec jardins fleuris, bosquets, arbres, pelouse… Un vaste espace où la nature retrouve toute sa place.
  • Un Parc responsable : grâce à une gestion écologique du site, la création d’îlots de fraîcheur, une plus grande perméabilité du sol, une biodiversité renforcée, la plantation d’espèces locales et une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite… Le projet se veut responsable, non seulement par rapport à l’environnement, mais aussi par rapport à ses publics.
  • Un Parc convivial : grâce à une succession d’espaces et de places aménagés, aux usages multiples et aux ambiances changeantes, favorisant les temps de pause, de rencontres, de loisirs récréatifs ou sportifs.
  • Un Parc vivant au sol : grâce à un important travail au niveau du sol, composante essentielle du projet. L’espace sous dalle sera comblé par endroits et remplacé par un nouveau sol plus fertile.
  • Un Parc relié : grâce à de nouvelles continuités et traversées, le Parc va apaiser et favoriser les échanges entre différents profils d’usagers. Le Parc s’ouvrira également plus largement vers les quartiers et villes de Courbevoie et Puteaux.
 
  • Une végétalisation ambitieuse avec une inversion de la distribution actuelle entre surfaces minérales et végétales.
  • Avec Le Parc, un objectif de 60 % ds surfaces de l'esplanade végétalisées et perméables est recherché.
  • La création de nouveaux usages cohérents avec les nouveaux modes de vie et de travail. Les habitants et salariés auront la possibilité de déjeuner, jouer, se reposer, travailler, flâner…
 

Le Parc en chiffres

Superficie : 5 hectares + 2 hectares pour la nouvelle place de La Défense
Longueur : 600 mètres
Arbres : 450 platanes et tilleuls, tous conservés

 
La transformation que nous engageons est historique et va considérablement changer le quotidien des usagers de Paris La Défense.
En
dé-bétonnant une grande partie de l'esplanade de La Défense et en amplifiant fortement son côté végétal, le quartier va enfin se doter d'un véritable parc. Pierre-Yves Guice, Directeur Général de Paris La Défense
Réaménagement de l'esplanade, composée d'un jardin de 600 mètres de long, créé à l'orgine par l'Américain Dan Kiley en 1972.

Les défis du site

Le paysage de Paris La Défense est très particulier, avec des spécificités uniques, liées à sa conception sur dalle associée à de forts dénivelés. Y concevoir un grand parc relève donc du défi technique, impliquant une combinaison subtile de solutions.

Une structure complexe
L’Esplanade de La Défense est un espace sur dalle bâti sur des ouvrages anciens, et des infrastructures complexes : RER A, ligne 1 du métro, autoroute A14, réseaux et zones de livraison. Leur solidité a été étudiée et les capacités de chargement vérifiées.

Un microclimat urbain spécifique
L’environnement composé de tours et d’éléments minéraux favorise les écarts thermiques de grande ampleur : froid et venteux en hiver, chaud l’été avec une forte réflexion de la lumière sur les façades des tours. La végétalisation renforcée du territoire va notamment permettre de réguler ces phénomènes. Une réflexion sur l’éco-gestion des eaux pluviales est en cours pour rafraîchir naturellement le site en été.

Des flux nombreux et variés
Piétons, vélos, trottinettes électriques, véhicules d’entretien des espaces verts… Le groupement a également dû prendre en compte la diversité des flux et la densité de la fréquentation dans sa réflexion.

 

Avant

Après
 

Vue aérienne - Printemps 2022

Le Parc • Paris La Défense - image non contractuelle
 
.....
......
.
Paris La Défense présente le Parc

..............

.................Nous devons inventer un nouveau modèle de développement fondé sur un futur décarboné, et diviser par deux nos émissions de gaz à effet de................ ................ serre.à l’horizon 2030. Nous souhaitons, et nous devons donc tracer un nouveau chemin, en parfaite adéquation avec les nouvelles exigences .................environnementales, sociales et sociétales.
.Georges Siffredi, Président de Paris La Défense et du Département des Hauts-de-Seine
.................

 
 

....
Une démarche de transformation progressive

La volonté de verdir l’Esplanade prend racine il y a plusieurs années. La démarche de végétalisation du quartier a vu émerger depuis 2017 plusieurs projets dans le Projet,
prémices de la transformation pérenne du Parc de l’Esplanade.

   
 

....

...

© Photos :
Sabrina Budon, Carlos Ayesta,
Augustin Detienne, Bénédite Topuz

parisladefense.com

.........