Les ÉcoQuartiers d'Île-de-France
Label - étapes 3 & 4

(1) Présentation de la démarche ÉcoQuartier
Les ÉcoQuartiers
lauréats du label étape 4 de 2017 à 2019
Paris, Clichy-Batignolles - Issy-les-Moulineaux, Bords de Seine - Les Mureaux, ÉcoQuartier Molière

Les ÉcoQuartiers lauréats du label étape 3 en 2013 et 2014
Boulogne-Billancourt, Le Trapèze - Paris, ZAC Claude Bernard
Paris, Fréquel-Fontarabie - Nanterre, Hoche - Paris, Boucicaut


La démarche ÉcoQuartier, portée depuis fin 2008 par le ministère en charge du Logement, vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon
de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement. Elle a été mise en œuvre par des projets d’aménagements très divers, qu’ils
soient neufs, en renouvellement urbain ou en rénovation de quartiers sensibles, dans de grandes agglomérations ou des contextes périurbains et ruraux, en France métropolitaine comme à l’Outre-mer… Depuis la création du label national
ÉcoQuartier en 2013,
ce sont 21 opérations qui ont été achevées et labellisées à l’étape 3 ou à l’étape 4 en Île-de-France.

Présentation de la démarche ÉcoQuartier


Les 4 étapes du label ÉcoQuartier

Valoriser des projets urbains durables

Initiée à l’occasion du Grenelle de l’environnement, la démarche ÉcoQuartier recouvre tous les aspects de l’aménagement durable : de la démarche de projet - gouvernance, pilotage, localisation du projet, évaluation... -, aux aspects plus techniques liés au cadre de vie et aux usages - mixité sociale, vivre ensemble, solidarité, densité, formes urbaines -, au développement économique et territorial - mixité fonctionnelle, emplois, mobilité... - , ainsi qu’à la préservation des ressources et l’adaptation aux changements climatiques : eau, biodiversité, énergie...

Lancé en décembre 2012, le label ÉcoQuartier constitue une étape fondamentale dans la démarche ÉcoQuartier.
Bâti sur une Charte de 20 engagements répartis en 4 dimensions - démarche et processus ; cadre de vie et usages ; développement territorial ; environnement et climat -, l’objectif du label ÉcoQuartier est de garantir la qualité des projets sur un socle d’exigences fondamentales, tant sur la technique que la gouvernance ou la dynamique économique insufflée, et ce, quel que soit le territoire sur lequel il est implanté.
Le label ÉcoQuartier permet de valoriser et d’apprécier une démarche progressive et ainsi reconnaître la qualité d’une opération. Il n’est pas une norme et ne propose en aucun cas un modèle unique d’ÉcoQuartier. Il en découle une certaine souplesse permettant la contextualisation et l’adaptation de la démarche à tout type de ville, quelle que soit sa taille, son contexte, son histoire, sa culture et à tous les stades d’avancement du projet. Son ambition est d’encourager les projets d’aménagement durable et de faire levier sur les politiques de développement territorial.

Le label ÉcoQuartier ne vise pas l’innovation ou l’excellence à tout prix. Il s’agit de vérifier que l’opération témoigne de bonnes pratiques et apporte des réponses ambitieuses au regard de son contexte et des enjeux portés par la démarche ÉcoQuartier.
Une importante mobilisation depuis 2009 confirme la forte attente des collectivités pour entrer dans la démarche ÉcoQuartier.
Fort de ce succès, le ministère a lancé une nouvelle campagne de labellisation en 2020, avec une double expertise de chaque dossier candidat et la tenue de Commissions régionales, précédant la Commission nationale.

  • Étape 1 : L’ÉcoQuartier en projet
  • Étape 2 : L’ÉcoQuartier en chantier
  • Étape 3 : L’ÉcoQuartier livré
  • Étape 4 : L’ÉcoQuartier confirmé

Les ÉcoQuartiers lauréats du label étape 4

Paris, Clichy-Batignolles (projet détaillé depuis cette page)

Présentation du projet

Le secteur Clichy-Batignolles est situé dans le XVIIe arrondissement de Paris. S’étendant sur près de 50 hectares, le projet est celui d’une mutation radicale d’un site dédié historiquement aux infrastructures ferroviaires. Cette opération exemplaire se caractérise par une programmation mixte et diversifiée sur le volet social comme sur les fonctions proposées : logements, activités tertiaires et productives, équipements et commerces, loisirs. Il s’agit d’un véritable projet - laboratoire du développement durable, avec de nombreux aspects innovants et des expérimentations dans la gouvernance comme dans les réalisations. Un vaste parc urbain de 10 hectares dénommé le parc Martin Luther King est situé au cœur du projet, avec une conception créative et contemporaine.

Points forts du projet à l’étape 3, labellisé en 2014 :

  • Une conception et une gestion écologique du parc exceptionnelles, répondant concrètement à l’urgence climatique et environnementale tout en améliorant le quotidien : nature en ville, îlot de chaleur urbain, jardins partagés…
  • Des choix structurants ambitieux : maintien d’activités tertiaires et de logistique, gestion intégrée des eaux pluviales, collecte pneumatique des déchets, géothermie et production photovoltaïque

Points forts du projet à l’étape 4, labellisé en 2019 :

  • Étude sociologique menée en patenariat avec le cycle urbanisme de Science Po sur les représentations et les usages des habitants de l’ÉcoQuartier
  • Programme CoRDEES pour assurer un suivi fin de la performance énergétique du quartier, pour améliorer en continue les systèmes énergétiques, accompagner les habitants et ainsi assurer l’atteinte d’une très haute performance environnementale
Ville : Paris (XVIIe), (75), Île-de-France
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris, Paris et Métropole Aménagement
Type de projet : Renouvellement urbain - reconversion de friche
Maîtrise d’oeuvre : Atelier François Grether, agence Jacqueline Osty, Omnium Général Ingénierie (VRD), Inddigo/ATM (AMO DD), Une autre Ville (AMO pilotage environnemental)
Partenaires : DRPJ, EPPJP, RATP, SAEMES, SNCF/RFF, STIF, Bouygues, Bouwfonds Marignan, COGEDIM, EMERIGE, APUR

@Plateforme ÉcoQuartier

Issy-les-Moulineaux, Bords de Seine

Présentation du projet :

L’opération Bords de Seine tranche 2 est localisée sur le site de l’ancienne usine de traitement industriel des résidus urbains d’Issy-les-Moulineaux. L'ÉcoQuartier labellisé en étape 3 en 2016 présente une requalification urbaine de grande qualité, tant sur l’association des citoyens tout au long de la démarche, que sur les outils de prescriptions efficaces pour l’aménagement durable - cahiers des prescriptions à suivre par les promoteurs sous peine de séquestre -, ou encore par son effet levier sur le territoire.

La qualité architecturale et des cœurs d’îlots est remarquable, ainsi que l’appropriation du mail central par la population. L'opération témoigne d'une ambition forte en matière de développement durable, de l’échelle de la ville à celle du quartier. Sa conception s'est appuyée sur l’élaboration de documents stratégiques et l’association d’experts : AMO développement durable, écologues, architectes, paysagistes...

Les points forts à retenir :

  • Une association des citoyens tout au long de la démarche et une ambition forte en matière de développement durable maintenue et développée dans de nouveaux projets d’aménagement du territoire
  • L’intégration réussie de plus de 160 logements sociaux dans un contexte urbain très tendu, des retours habitants satisfaits de leur cadre de vie : utilisation d’une application citoyenne numérique
  • Un traitement des espaces publics qui fait ses preuves pour lutter contre l’îlot de chaleur et limiter les risques d’inondation
Ville : Issy-les-Moulineaux (92)
MOA : Ville d’Issy-les-Moulineaux, SEM 92
Type de projet : Renouvellement urbain, friches industrielles
MOE : Bernard Hemery (architecte-urbaniste) ; Dominique Decourt (paysagiste) ; Alain Bornarel – TRIBU (AMO développement durable).
Partenaires : organisme HLM Seine Ouest Habitat ; EGIS, EXPLICIT, O INDDIG, ARP, SARECO, ÉCOSPHÈRE.


@Plateforme ÉcoQuartier

Les Mureaux, ÉcoQuartier Molière

Présentation du projet :

Le Programme de Rénovation Urbaine (PRU) des Mureaux est initialement inscrit dans un contexte socioéconomique très complexe aux problématiques fortement ancrées dans le territoire : précarité économique des habitants, population relativement jeune en manque de perspective d’emploi, forts taux de délinquance et violences urbaines quotidiennes, quartier très fortement stigmatisé. Face à un sentiment d’abandon de la part des 15 000 habitants des quartiers, il y avait la nécessité de bâtir un projet d’envergure associant projet urbain et projet social. Pour ce faire, un budget global de plus de 400 millions d’euros a été investi sur 70ha de quartiers prioritaires, permettant de mettre en place l’un des plus ambitieux projets de renouvellement urbain réalisés en France.

@Plateforme ÉcoQuartier

L’ÉcoQuartier Molière labellisé ÉcoQuartier- étape 3 depuis 2014, est un projet de renouvellement exemplaire démontrant qu’il est possible de bâtir un projet d’aménagement durable dans des contextes complexes en intégrant les bailleurs et les habitants de la conception à la vie de quartier.

L’aménagement urbain a valorisé les qualités résidentielles des quartiers, en travaillant sur les équipements et la qualité des espaces publics, tout en proposant une diversification de l’offre de logements. Une importante recomposition foncière a permis de désenclaver les différents quartiers et de restructurer l’espace public autour du Parc Molière.

Les points forts à retenir :

  • L’ÉcoQuartier et les habitants : des habitants experts aux Mureaux, des associations fortement investies : santé, agriculture urbaine, éducation...
  • Qualité du cadre de vie : des espaces publics et partagés généreux et de qualité, vivants et respectés par ses usagers, qui continuent à évoluer avec les usages
  • Du point de vue des gestionnaires : implication en amont, montée en compétence et reconnaissance des équipes techniques - collectivités, bailleurs… -, process d’amélioration en continu
  • Des certifications et processus d’exemplarité obtenus - HQE aménagement - qui valorisent des méthodes de gouvernance et des actions en faveur du développement durable à toutes les échelles : de l’îlot au quartier, du quartier à la ville et au territoire

Ce projet démontre qu’il est possible de bâtir un projet d’aménagement durable dans un contexte complexe, en associant les bailleurs et les habitants tout au long du projet.

Ville : Les Mureaux (78)
MOA : Commune des Mureaux, SEM 92
Type de projet : Renouvellement urbain (NPNRU – quartier prioritaire)
MOE urbaine : Atelier JAM, atelier Villes et paysages (espaces publics), Explicit (énergie)
Partenaires : Communauté urbaine Grand Paris Seine Ouest, ANRU, bailleurs sociaux du quartier,
associations d’habitants, services de l’État

Les ÉcoQuartiers lauréats du label étape 3 en 2013 et 2014
Boulogne-Billancourt, Le Trapèze
Ville : Boulogne-Billancourt (92)
MOA : SAEM Val de Seine Aménagement
Type de projet : Reconversion de friches industrielles et renouvellement urbain
MOE : Patrick CHAVANNES (Urbaniste – Coordonnateur) Architecte coordonnateur pour chaque secteur opérationnel et bureaux d’études spécialisés environnement / développement durable
Partenaires : Organismes HLM, Promoteurs privés, ADEME, ANRU, CDC


@Plateforme ÉcoQuartier

Il est à noter que le projet comprend le quartier du Pont de Sèvres en cours de rénovation, dont l’enjeu majeur est son intégration aux nouveaux aménagements et au reste de la ville.


Présentation du projet :

L'aménagement du territoire des Rives de Seine et de l'île Seguin s’appuie sur la reconversion des friches industrielles des usines Renault. Il comprend 3 grands secteurs : l'île Seguin, le Trapèze et le quartier du Pont de Sèvres. Il s'étend sur une superficie de 74 hectares, soit 10% du territoire communal.
L’aménagement du Trapèze, secteur qui fait l’objet de la labellisation ÉcoQuartier, porte sur la création d’un quartier multifonctionnel : logements (53%), bureaux, commerces, équipements de proximité - crèche, lycée… -, équipements culturels.

Ce sont ainsi près de 14 000 habitants et 19 000 emplois supplémentaires qui sont projetés, plus de 6000 habitants déjà sur le site.

Les points forts à retenir :

  • Outil innovant de gouvernance associant public et privé : convention tripartite
  • Gestion des eaux et du risque inondation exemplaire
  • Présence du végétal dans un quartier dense

Paris, ZAC Claude Bernard

Présentation du projet :

La ZAC Claude Bernard est une opération de renouvellement urbain située dans le XIXe arrondissement de Paris. Elle s’étend le long du tramway T3 et de la future gare du RER E Évangile.

Ce projet de 14 hectares constitue un véritable programme mixte de 103 000 m² comprenant : 50% de logements sociaux, un EHPAD de 6000m², des commerces de proximité, 41 000 m² de bureaux et un pôle de loisirs de 10 000 m² avec un cinéma.

La lutte contre le bruit, ainsi qu’une intégration des principes bioclimatiques dans l'organisation du plan masse - mur anti-bruit, étude vents dominants, forêt linéaire - ont été opérées pour ce projet.

La reconversion de l’entrepôt Mac Donald, ancienne structure logistique de 130 000 m², a été parfaitement réalisée.

La ZAC Claude Bernard met en cohérence des ensembles disparates et isolés en assurant une offre de logement conséquente - 1 500 logements - et mixte.

Les points forts à retenir :

  • Démarche exemplaire mise en place par la ville à plusieurs échelles
  • Mise en place de la phyto-remédiation
  • Travail sur l’intégration de la nature en ville : forêt linéaire, réserve écologique
Ville : Paris (XIXe)
MOA : SEMAVIP
Type de projet : Renouvellement urbain
MOE : Agence François Leclercq (coordinateur), Agence TER (espaces publics), Arepenterre (forêt), Gautier Conquet (berges), AMO Environnement : Cap Terre
Partenaires : BNP Paribas immobilier, RIVP, SNI Ile-de-France, UGC Ciné Cité, Communes riveraine

@Plateforme ÉcoQuartier

Paris, Fréquel-Fontarabie

Présentation du projet :

Fréquel-Fontarabie est une opération de renouvellement urbain située dans le XXe arrondissement de Paris. Ce projet s’étend sur un îlot d’un hectare accueillant 106 logements sociaux et un espace pour la petite enfance.

L’objectif de ce projet est de lutter contre l'insalubrité, favoriser la mixité sociale à plus grande échelle et mettre en place un site de pilotage en matière de développement durable, et notamment d'énergie.

Le projet de Fréquel-Fontarabie visait une implantation des bâtiments dans le respect de la continuité et de la configuration du quartier. Ce renouvellement urbain autour d'un espace non bâti, regroupant une placette, un jardin partiellement public et associatif et 2 passages piétonniers.

Une importante réflexion sur la sobriété énergétique - orientations, isolation extérieure, vitrages à isolation renforcée, bâtiments passifs... -, la production d'ECS et d’électricité à partir d'ÉnR solaire et la lutte contre les îlots de chaleur - puits franciliens... - a été mise en œuvre.

Les points forts à retenir :

  • Exemple réussi de renouvellement urbain sur un petit îlot
  • Performance énergétique réelle : objectifs globalement atteints
  • Prise en compte de la biodiversité en ville
Ville : Paris (XXe)
MOA : SIEMP
Type de projet : Renouvellement urbain
MOE : Éva Samuel (architecte coordonnateur), Terre Éco (développement durable), Patrick Martin (HQE)
Partenaires : Paris-Habitat, ADEME, ARENE IdF, CSTB

@Plateforme ÉcoQuartier
Nanterre, Hoche
Ville : Nanterre (92)
MOA : EPADESA (Établissement Public d’Aménagement La Défense – Seine Arche)
Type de projet : Reconversion de friches urbaines
MOE : TGT (urbaniste coordinateur du secteur Hoche), agence d’architecture et d’urbanisme Gautier Conquet (espaces publics), Arcadis , atelier LD
Partenaires : CAUE 92, CG 92, Région Île-de-France, ADEME


Présentation du projet :

L’ÉcoQuartier Hoche constitue un nouveau morceau de ville - 5,4 hectares - qui joue un rôle de couture urbaine et apporte une réponse de qualité urbaine et architecturale aux forts enjeux posés par le territoire, par une forme urbaine réglée par le plan de référence.

Il dispose d’une forte densité - près de 150 logements à l’hectare - sous forme de bâti compact économe en énergie permettant de ménager des percées visuelles sur des cœurs d’îlots généreux et partagés. La mixité sociale est conçue pour être durable, avec notamment une modération des prix de sortie des logements, avec un effort particulier sur l'opération d'habitat participatif.

L'apport en eau chaude et chauffage est assuré par la chaufferie bois - appoint gaz 20% maximum -, qui alimente également une partie du quartier voisin. Enfin, des dispositifs d'évaluation des consommations - compteurs, expérimentation Smart'Hoche - sont présents sur le quartier.

Les points forts à retenir :

  • Volonté de maîtrise des prix de sortie des logements
  • Qualité architecturale
  • Expérimentation Smart’Hoche sur l’électricité et l’eau

@Plateforme ÉcoQuartier
Paris, Boucicaut  

Présentation du projet :

Situé à l’ouest du XVe arrondissement de Paris, sur le site de l’ancien hôpital Boucicaut, le projet a été lancé à la fin de l’année 2000, lors de sa fermeture après un siècle de fonctionnement.

Les objectifs d’aménagement étaient de désenclaver le site pour l’ouvrir aux riverains, tout en préservant sa mémoire, ainsi que son patrimoine architectural et paysager.

La réappropriation de la vocation philanthropique originelle du lieu a constitué le parti pris pour la définition de la programmation : nombreux équipements et structures à vocation sociale.

Le quartier propose des logements très diversifiés - sociaux, à loyer maîtrisé, en accession à la propriété, résidence sociale pour travailleurs migrants, foyer pour adultes handicapés -, avec une attention portée au nombre de logements familiaux.

Une pépinière d’entreprises, des commerces et un espace culturel viennent compléter la programmation de l’ensemble.

Les points forts à retenir :

  • Prise en compte de l’histoire du site, architecturale et végétale
  • Mixité sociale
  • Gestion de l’eau
Ville : Paris (XVe)
MOA : SemPariSeine
Type de projet : Renouvellement urbain
MOE : AUA Paul Chemetov (Architecte coordonnateur), Comptoir des Projets (Paysagiste coordonnateur), SLG Paysage & ESE (espaces publics), Le Sommer (AMO Développement durable), 2EI (Environnement)
Partenaires : Ville de Paris, Préfecture de police, Préfecture de Paris

@Plateforme ÉcoQuartier
   


Les ÉcoQuartiers d'Île-de-France
Label - étapes 3 & 4

Ministère de la Transition écologique et solidaire
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

     
 
La démarche ÉcoQuartier
La démarche ÉcoQuartier, portée par le Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, vise à favoriser l'émergence d'une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement. Un ÉcoQuartier est un projet d'aménagement multifacettes qui intègre tous les enjeux et principes de la ville et des territoires durables.

 
     

Recueil des 82 projets
labellisés à l’étape 3
et à l’étape 4
entre 2013
et 2019


Ce document a été réalisé par le bureau de l’aménagement opérationnel durable de
la Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature. Il est publié à l’occasion de
la remise des labels ÉcoQuartier du 11 décembre 2019.
Fin 2019, ce sont 82 opérations qui sont achevées et labellisées à l’étape 3 - ÉcoQuartier livré - ou à l’étape 4 - ÉcoQuartier confirmé -
partout en France.

© Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
- LULU IMAGES (studio LA MECANOWEB)

   
         

ecoquartiers.logement.gouv.fr