Parisculteurs Saison 1
Les 33 sites lauréats de l'Appel à projets


(2) Les sites lauréats des XIIe, XIIIe, et XIVe arrondissements



La Ville et ses partenaires se mobilisent pour végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020 dans la capitale, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. L’acte fondateur de cette ambition a été le 11 janvier 2016 la signature de la charte Objectif 100 hectares. Elle a réuni 33 entreprises, acteurs publics et parapublics propriétaires parisiens engagés aux côtés de la ville pour contribuer à la végétalisation du bâti parisien et le développement de l’agriculture urbaine. L'appel à projets Parisculteurs saison 1 est une traduction concrète de cette charte.
Il a porté l’ambition de démonstration et d’accélération des initiatives parisiennes d’agriculture urbaine et de végétalisation sur les toits, façades et murs, avec ces 33 équipes pluridisciplinaires, choisies parmi les 144 projets candidats, qui ont été désignées lauréats, afin de développer des projets d’agriculture urbaine et de végétalisation du bâti du patrimoine de la ville, du département et des partenaires.

Les sites lauréats des XIIe, XIIIe, XIVe arrondissements

École de Bercy (XIIe) :
Dessine l’Espoir – La Traversine

L’école maternelle et élémentaire de Bercy, dans le 12e arrondissement, met à disposition un toit-terrasse directement accessible par les élèves via la cour de récréation par un escalier de secours.

La Traversine est un projet de potager inspiré de ceux développés dans les pays du Sud, économe en eau, en matériaux et en énergie. Il associe agriculture et découverte d’autres cultures. La production attendue est d’environ 500 kg de fruits, légumes, fleurs comestibles et aromatiques par an, ainsi que 20 kg de miel. Cette production comprend notamment des kiwis, groseilles, cassis, framboises, fraises, glycine, chèvrefeuille, bambous, fougères, et fleurs diverses. Elle sera distribuée dans le quartier, sous forme de paniers-barquettes. Un septième d’emploi en équivalent temps plein sera créé par ce projet.

165 rue de Bercy - 200 m² exploitables - Agriculture urbaine - Toit-terrasse


0péra Bastille, Place de la Bastille (XIIe) toit-terrasses de 5 000m², 300 m² pour les arcades

Opéra Bastille (XIIe) :
Topager - Hop’éra Batavia

L’opéra Bastille met à disposition l’ensemble de ses toit-terrasses, représentant une surface cumulée de 5 000 m² environ. Il n’est pas imposé de surface minimum ou maximum d’intervention, les porteurs de projet proposeront leur périmètre d’intervention en y intégrant l’ensemble des travaux nécessaires à la viabilisation du site (reprise de l’étanchéité, mise en accessibilité, pose des garde-corps...).

Les 5 espaces de l’Opéra sur lesquels s’implantent le projet sont constitués de 4 toitures productives - FarmRoof - et d’un local à outil / micro-brasserie. Les toitures, sélectionnées pour leur portance et l’accessibilité adéquates, représentent une surface totale de 2430 m² de végétalisation horizontale.
Depuis les toitures des houblonnières murales - HopWall - grimpent sur certaines façades pour une surface verticale totale de 600 m². De plus, nous demandons la mise à disposition d’un local jouxtant la toiture B afin d’y installer les outils de jardinage et la micro-brasserie artisanale, 5ème espace du projet essentiel au fonctionnement et à la cohérence de l’ensemble. En tout, ce sont 3030 m² végétalisés que nous proposons sur l’Opéra, pour un total de plus de 1700 m² productifs.
Les toitures maraîchères, FarmRoof, bénéficieront d’une nouvelle étanchéité et permettront la production de jeunes pousses et de légumes originaux à destination des restaurateurs locaux et des employés de l’Opéra. Les 2340 m²
de terrasses végétalisées sous forme de planches maraîchères - 950m² -, d’espaces de cueillette de petits fruits et d’aromatiques - 150 m² - et de circulations engazonnées, permettront de recruter un manager et un employé en insertion à mi-temps, via l’association Espaces.


19 place Lachambeaudie (XIIe) - toit-terrasse, 450 m² exploitables

Place Lachambeaudie - RATP-SEDP (XIIe)
Aéromate - La Ferme Lachambeaudie

Le site se situe sur le toit-terrasse du centre médical de la RATP, dans le XIIe arrondissement. Il bénéficie d’une vue panoramique sur le faisceau ferré de la gare de Bercy ainsi que sur l’église Notre-Dame de la Nativité de Bercy.

La Ferme Lachambeaudie est constituée d’un système hydroponique ultra-productif. Des cultures de productions à forte valeur ajoutée sont envisagées : fruits et légumes, comme de la bourrache, du persil du cerfeuil, de l’aneth, du basilic, des endives, des fraises… Des formations pourront également être proposées aux salariés de la RATP. La production attendue est de 31 tonnes de fruits et légumes variés par an, destinés aux restaurants du quartier et aux employés du site sous forme de paniers frais. La mise en place de ce projet génèrera au moins 3 emplois directs.

Aéromate est une start-up parisienne pluridisciplinaire - architecture, commerce, agronomie - cultivant des fruits et légumes. Elle exploite notamment du toit de l’Usine Spring Court (Paris XIe), qui fournit sa production aux restaurants alentours. Inscrite à la chambre d’agriculture de Versailles, elle s’est entourée de partenaires techniques reconnus comme Les Sourciers, pionniers dans l’hydroponie utilisant des minéraux d’origine organique en France ou General Hydroponics, leader mondial de fourniture de matériel hydroponique.

Vincent Auriol GRDF (XIIIe) :
Basilic en Ville/Mon Coach Légumes
- Mon Coach Légumes, Un verdissement social

GRDF propose le toit de l’un de ses bâtiments techniques dans le XIIIe arrondissement, offrant une surface enherbée de 800 m² avec une profondeur de terre intéressante. Un projet productif d’agriculture urbaine est attendu, sans perturbations pour les activités pratiquées sur le site.

Mon Coach Légumes, Un verdissement social propose un potager productif et pédagogique exploité par des personnes en insertion socio-professionnelle. La production annuelle prévue est de 4,9 tonnes de légumes diversifiés : cucurbitacées - type courges -, solanacées - type tomates, poivrons... -, brassicacées - type choux ou salade -, petits fruits, légumes feuilles, fleurs comestibles, herbes fines et légumineuses. Six ruches sont également prévues, pour une production de 10 kg de miel chacune. La production est notamment commercialisée aux salariés du site, sous forme de paniers disponibles via une application mobile Mon coach légumes. Le projet créera 1,5 équivalent temps plein et 6 emplois en insertion.

Bâtiment technique GRDF, 76 bd Vincent Auriol (XIIIe)

École maternelle et élémentaire Dunois, Ville de Paris (XIIIe) :
Les Nouveaux Potagers - La réCréation des confitures

L'architecture singulière de l'école Dunois, dans le quartier quai de la gare du XIIIe arrondissement, constitue une aubaine pour les projets d’agriculture urbaine. L'ensemble des terrasses a été conçu pour y recevoir de la terre végétale. Ainsi, le bâtiment offre une multitude d'opportunités de cultiver en pleine terre : les terrasses entourant les salles de classe, les toits des écoles élémentaire et maternelle, ainsi qu'un espace fermé et vitré pouvant être exploité comme une serre. En tout, ce sont près de 1 500 m² d'espace pouvant être cultivés au coeur de l'établissement.

La réCréation des confitures propose une forêt comestible et esthétique afin de favoriser la biodiversité. Des ateliers pédagogiques et artistiques autour de la confiture seront réalisés. La production prévue est de 980 kg de fruits par an. La structure propose également de vendre les fruits du verger aux parents d’élèves. Le projet créera un tiers d’emploi en équivalent temps plein.

Les Nouveaux Potagers est une structure spécialisée dans la mise en place de potagers animée par des profils complémentaires : agronome, paysagiste, conducteur de travaux... Le projet est développé en partenariat avec le Jardin de Cocagne Jardin d'avenir / Le colombier - partenaire insertion -, faisant partie du réseau Cocagne, qui regroupe une centaine d’exploitations en France se basant sur le cahier des charges de l’agriculture biologique et à vocation d’insertion sociale et professionnelle.


École maternelle et élémentaire Dunois, 64/70 rue Dunois (XIIIe) - Toit-terrasse

Gymnase Glacière, Ville de Paris (XIIIe) :
Agripolis - Une ferme urbaine

Le toit du gymnase Glacière avait été conçu pour être un terrain sportif.

Le projet Agripolis propose un système de culture aéroponique productif et réplicable.
L'activité de production sera couplée à des animations et sessions pédagogiques - apprendre le cycle des plantes, jardinage et repiquage... - à destination des élèves de l’établissement.
Des ateliers enfants et adultes porteront aussi sur l'apiculture si cette option est retenue à l'issue de l'étude d'implantation. La production annuelle est estimée à 47,8 tonnes de 50 espèces de légumes, ainsi que des fleurs coupées dont 5 variétés de salade, 4 variétés de tomates, courgettes, concombres, aubergines, piments, des aromatiques - basilic, coriandre -, des choux, des légumes d’hiver - chou chinois, potimarron -, fraises… Cette production sera destinée principalement aux restaurants collectifs scolaires des alentours. Un tiers d’emploi équivalent temps plein sera créé par le projet.


121 rue de la Glacière (XIIIe) - Environ 800 m² exploitables


13 avenue de la Porte d'Italie (XIIIe) - Surface exploitable totale : 400 m²

Siège de la RIVP, RIVP (XIIIe)
Topager - Le jardin

La Régie Immobilière de la Ville de Paris a mis à disposition deux terrasses de 290m² chacune, au 8e étage de son siège social situé dans le XIIIème arrondissement. La RIVP mène une politique de sensibilisation de ses salariés au développement durable depuis plusieurs années et souhaitait, dans ce cadre, voir émerger un projet en lien avec cette démarche. Les terrasses étant accessibles en permanence par les salariés, pour manger ou faire une pause, leur intégration au projet était attendue.

Le jardin propose un espace partagé d'entreprise mêlant culture en bacs, lieux de détente et de cueillette. Des légumes et herbes aromatiques dont de l’origan, du romarin, des tomates, des courgettes, des fleurs comestibles seront cultivés. En hiver sont prévus des jeunes pousses et des légumes perpétuels comme les oignons. Le projet mise sur des ateliers pour fédérer et impliquer les employés, qui fixeront eux-mêmes leurs objectifs et calendrier de production, en lien avec Topager. Ce projet créera un emploi en tiers temps.


10 rue Didot (XIVe) - Espaces agricoles sous serres 300 + 400 m² et en plein-air

Didot, Immobilière 3F (XIVe)
Les Fermes de Gally - Toits Didot

Immobilière 3F met à disposition 2 000 m² de toits d’un ensemble immobilier résidentiel dans le XIVe arrondissement dans le cadre d’un projet de création de nouveaux logements dont le nombre reste à déterminer. Le bailleur social attend un porteur de projet qui puisse s’inscrire dans ce projet d’agriculture urbaine amorcé par une équipe de maîtrise d’œuvre déjà identifiée pour exposer la diversité des formes d’agricultures possibles en ville et servir de démonstrateur. I3F a également la volonté que le projet s’inscrive pleinement dans la vie du quartier, en y associant les acteurs locaux : associations, commerces, locataires…

Toits Didot propose un projet agricole mêlant différentes technologies et cultures : micro-pousses sur tables de culture, hydroponie... dont l’objectif est la création d’une ferme-paysage alliant production et possible accueil du public. L’entreprise projette la production de 17 tonnes par an de légumes, petits fruits, herbes et fleurs comestibles, par exemple des tomates, courgettes, aubergines… Cette production devrait être commercialisée en vente directe dans un local en pied d’immeuble ou dans les commerces et les bars-restaurants du quartier et une réflexion devra s’engager avec la halle alimentaire qui s’installe dans le XIVe. Une part commercialisable et les invendus pourront aussi être distribués au marché solidaire de la rue de l’Eure. Le projet créera 5,5 emplois en équivalent temps plein.

Objectif 100 hectares : Entreprises et partenaires publics mobilisés pour végétaliser Paris

La Ville et ses partenaires se mobilisent pour végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020 dans la capitale, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. L’acte fondateur de cette ambition a été le 11 janvier 2016 la signature de la charte Objectif 100 hectares. Elle a réuni 33 entreprises, acteurs publics et parapublics propriétaires parisiens engagés aux côtés de la ville pour contribuer à la végétalisation du bâti parisien et le développement de l’agriculture urbaine.

Appel à projet Parisculteurs saison 1
Traduction concrète de cette charte, l'appel à projets Parisculteurs saison 1 a porté l’ambition de démonstration et d’accélération des initiatives parisiennes d’agriculture urbaine et de végétalisation sur les toits, façades et murs. Ce sont ainsi 33 équipes pluridisciplinaires, choisies parmi les 144 projets candidats, qui ont été désignées lauréats, afin de développer des projets d’agriculture urbaine et de végétalisation du bâti du patrimoine de la ville, du département et des partenaires.

Signature de la charte Objectif 100 hectares en mars 2017
En 2017, 41 nouveaux partenaires ont rejoint la Ville en adhérant à la charte Objectif 100 hectares.

Appel à projets Chapelle International
Site emblématique de plus de 7 000 m², bâti sur mesure pour accueillir un projet d’agriculture urbaine, Chapelle International fait l’objet d’un appel à projet dédié lancé en juillet 2017.

Appel à projet Parisculteurs saison 2
Dans la continuité de la saison 1, la Ville de Paris et ses partenaires, ont lancé un nouvel appel à projets Parisculteurs saison 2 centré sur la thématique de l’agriculture urbaine. Particularité de cette nouvelle édition, des copropriétés dont le potentiel à l’échelle de Paris est important, sont associées à la démarche.


. Parisculteurs Saison 1

La charte
Objectif
100 hectares





Les 74 signataires de la charte
Accor Hotels Arena, Arcade, Bouygues Immobilier, Compagnie de Phalsbourg, CPCU, Eau de Paris, Elogie/SIEMP, Enedis, France habitation, Gecina, GRDF, Groupe SOS, Habitat social français, ICF La Sablière, Immobilère 3F, JCDecaux, Société LeTROT, LogiRep, Monoprix, Nexity, Ogic, Opéra Bastille, Paris Habitat, Poste Immo, RATP, RIVP, Saint-Gobain, SAEMES, SEMAEST, SNCF, SNI, Tishman Speyer. Ville de Pantin, Ville de Saint Denis, Théâtre de la Colline, Accor Hotels, AgroParistech, APHP - Robert Debré, BHV, Groupe Carrefour, CDC BIODIVERSITE, CENTRE GEORGES POMPIDOU, CROUS de Paris, EIFFAGE CONSTRUCTION, EFIDIS, Elior, ERIGERE, Franprix / Groupe Casino, Galeries Lafayette Hausmann, La GARDE REPUBLICAINE, Hexagona-CIEH, Hotel holiday inn Express - Paris - Canal de la Villette, Hyatt Paris Madeleine, Le cordon bleu Paris, LE MANDARIN ORIENTAL, LVMH, MNHN, Natixis, Printemps Haussmann, Sogaris, UNIBAIL RODAMCO, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, SCCA (copro Alésia), Viparis, Adoma, Park Hyatt Paris Vendôme, Radio France, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées, Foncière des Régions, SEMAPA, Universcience, Université Panthéon-Sorbonne / Sorbonne développement durable
.

parisculteurs.paris